19 octobre 2013

High Line, ou, Quand la nature reprend ses droits

Ou presque, puisque l'être humain lui a donné un coup de pouce / pousse en poursuivant le travail... par de l'aménagement paysager.

Certains le connaissent déjà depuis longtemps parce que c'est considéré comme une destination hip, d'autres ne le connaissent pas encore. Bien que cette destination figure dans le "top 10" des lieux à voir dans la grosse pomme, quand on ne prévoit pas aller à un endroit, on ne consulte pas les guides touristiques à son sujet... Et pour ma part, je n'en avais jamais entendu parler avant.

Effectivement, il y avait beaucoup de monde lorsque nous y sommes allés, mais ce n'était pas non plus l'hystérie de la 5th Avenue en pleine heure de pointe (je ne vous le conseille pas, d'ailleurs, à moins que vous soyez du genre à aimer les bains de foules pressées et réglées au quart de tour).

Mais qu'est donc ce High Line?

Situé à New York City, état de New York, plus précisément de Gansevoort Street / Washington Street jusqu'à West 30th Street / 10th Avenue, le chemin de fer d'origine (qui couvrait une distance de 1,3 miles - ou 2,1 km) se rendait jusqu'à Clarkson Street / Washington Street, mais cette section est aujourd'hui démolie. Il est actuellement en développement pour se prolonger jusqu'à West 34th Street / 11th Avenue, où on retrouvait jusqu'à tout récemment une gare de triage du Metropolitan Transportation Authority pour l'état de New York. Cette gare sera remplacée sous peu par un projet de développement urbain où appartements, commerces et lieux culturels seront développés, en y ajoutant une nouvelle station de métro. Ce projet me rappelle étrangement celui proposé pour revaloriser le secteur de l'hippodrome de Montréal, nouvelle station de métro en moins...

En construction

En voici un (très) bref historique.

C'est un chemin de fer qui desservait le quartier des abattoirs de la ville de New York (Meatpacking District) dès le début du 20e siècle. Comme le train était au niveau de la rue, il y avait des cowboys engagés par la compagnie ferroviaire exclusivement pour prévenir piétons, automobiles, chevaux, carrioles, etc. qu'un train s'en venait. Malgré la présence de ces cowboys, la 10th Avenue a rapidement été surnommée l'avenue de la mort. Au début des années 1930, le projet de construire le chemin de fer en hauteur voit le jour. Ainsi, le transport à partir des abattoirs devient plus sécuritaire, le chemin de fer passe même carrément dans les entrepôts dans certains cas. Puis l'utilisation d'autres modes de transport, dont le camion, prend de l'importance, au détriment du train. Selon le site officiel des Amis du High Line, c'est en 1980 que "le dernier train circule avec trois wagons de dindes congelées".

L'intérieur d'un ancien entrepôt

Le chemin de fer sera alors abandonné et c'est en friche qu'il deviendra. Laissé à lui-même durant 30 ans, avec une démolition presque certaine en vue, ce sont des habitants du quartier qui ont pris l'initiative de former un regroupement citoyen afin de préserver ce lieu et d'en faire un projet de parc linéaire aérien piétonnier. Dès les années 2000, le projet a pris forme et on peut en profiter depuis juin 2009. La fin prévue de ce projet est en 2014, ce qui reliera donc le Meatpacking District au West Chelsea avec la future station de métro No 7 (ligne mauve), le Javits Center et le futur Hudson Yards Neighborhood.




Marcher en hauteur dans cette ville est déjà une expérience en soi... Il suffit de vous imaginer faire une petite randonnée surélevés entre 5 et 9 mètres (entre 16' et 30') au-dessus du bitume, entourés de gros édifices, entendre le brouhaha qui est propre à la ville (quoi que le couvert végétal réussit assez bien à nous couper du bruit) et d'être en plein sentier (le sentier lui-même est en béton, on n'est quand même pas en pleine forêt - et on y retrouve les rails de chemin de fer!), entourés d'arbres, qu'ils soient fruitiers ou non, et de plantes, certaines en fleurs, d'autres non. Ajoutez les insectes, les papillons, les oiseaux...




Du sumac! On se fait une sumacade?



Ah! J'oubliais les espaces gazonnés où les gens peuvent s'étendre, faire du yoga (oui! oui!), travailler sur leur portable, siroter un café... Il y a aussi des sections où des bancs ont été ajoutés, un peu comme dans une salle de théâtre, pour observer la ville ou prendre une pause pour profiter des lieux.




Pour en savoir plus, je vous invite à consulter le site officiel des Amis du High Line, vous y trouverez non seulement une histoire beaucoup plus complète, mais aussi de vieilles photos et toutes les informations très actuelles de cet endroit.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire