15 juin 2012

Bière de gingembre

J'aime la bière, surtout les bonnes bières. J'ai commencé une longue et interminable quête de dégustation de bières québécoises, il y de ça plusieurs années. Il y tellement de bonnes bières à déguster, c'est à se demander pourquoi beaucoup “d'amateurs” de bières continuent de boire des bières de qualité discutable, c'est-à-dire celles que l'on retrouve dans tous les dépanneurs et supermarchés.

Toujours est-il que j'aime les boissons alcoolisées, mais pour une famille avec des revenus limités, cela peut être un coût de trop. Comme j'aime bien faire du “homemade”, je me suis informé sur l'alcool fait maison. Je connais la recette de base pour faire de l'alcool simple autour de 6-7%, mais le goût laisse vraiment à désirer. Mais si j'avais que cette option, je le boirais tout de même! Heureusement, j'ai trouvé une perle, une recette simple et tout à fait délicieuse: la bière de gingembre!

Je dois tout de suite vous dire que ce n'est pas une bière dans le sens malt et houblon, c'est une bière comme dans bière d'épinette ou bière d'ortie, pour ceux qui connaissent. Ce n'est pas du vin en tout cas!

Et c'est vraiment simple à faire.

Ingrédients:

• gingembre moulu
• sucre
• levure
• jus de citron

Étapes pour la culture:

• Mettre dans un bocal en verre: 1 c.a.thé de levure sèche, 2 c.a.thé de gingembre moulu, 4 c.a.thé de sucre, 600 mL d'eau température pièce. Mélanger le tout.
• Recouvrir avec un linge retenu par un élastique et laisser le bocal sur le comptoir
• Le lendemain, ajouter 2 c.a.thé de gingembre et 4 c.a.thé de sucre et mélanger. Répéter chaque jour pendant 7 jours
• Après 7 jours, la culture est prête.


La culture à gauche, l'eau sucrée et citronée à droite

Maintenant que la culture est prête, il ne reste qu'à filtrer le liquide avec un linge, en prenant soin de presser le mélange pour en extraire le maximum de jus. Vous devez séparer la partie solide en deux et continuer de nourrir le reste, suffit de remettre la même quantité d'eau du départ.


La matière sèche de la culture

Pour effectuer la fermentation, vous pouvez vous procurer un galon en verre avec le bouchon adapté qui empêche l'air d'entrer, mais laisse sortir le dioxyde de carbone produit par la fermentation. Si vous n'avez le bouchon et ne désirez pas vous le procurez, utilisez de la pellicule plastique ou un sac ziploc que vous fixez sur l'ouverture du bocal avec un élastique. Faites quelques trous avec une aiguille et le tour est joué!

Préparation de la bière

• 454 g de sucre
• 1 gallon d'eau
• jus de 2 citrons ou ½ c.a.thé d'acide citrique

Commencez par porter à ébullition l'eau et le sucre. Laisser refroidir, l'eau ne doit pas être trop chaude, sinon elle tuera la culture. Mettez dans votre gallon en verre: l'eau sucrée bouillie, le liquide filtré de la culture et le jus de citron. Mélanger un peu. Installez votre bouchon ou votre pellicule plastique tel que mentionné plus haut.


La bière prête à fermenter

La bière devrait être prête dans un mois. Quand c'est prêt, vous ne voyez presque plus de bulles se diriger vers l'ouverture du bocal. Mais vous pouvez la boire avant, elle sera plus sucrée mais moins alcoolisée!

Moi, je me suis acheté une encapsuleuse pour mettre ma bière en bouteille et ainsi la faire carboniser, comme une bière régulière. Cette étape n'est pas nécessaire si vous comptez consommer le tout dans la semaine qui suit...

7 commentaires:

  1. Bonjour Luc! Est-ce que tu as réussi à embouteiller ta bière?? Est-ce que tu pourrais expliquer la procédure?? Merci!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je brasse cette bière depuis le mois de juin et la boit avec plaisir et satisfaction. Je n'ai fait l'embouteillage qu'une seule fois (incapable d'attendre!) et malgré que c'était bon, il n'y avait pas assez d'effervescence à mon goût. Après une nouvelle tentative, j'en parlerai sur le blog. Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Luc,

    Quel est ton retour d'expérience concernant l'effervescence?
    As-tu réussis à obtenir quelque chose de plus pétillant?
    Ne serait-il pas mieux de mettre un peu de sucre lors de l'embouteillage de manière à obtenir d'avantage d'effervescence?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de prendre le temps de commenter ce message. Bien certainement, j'ai ajouté du sucre à la boisson afin de la rendre pétillante, par contre je n'avais pas laissé assez de temps pour que tout ce sucre soit fermenté. Une autre méthode que j'ai essayé avec succès est d'embouteiller la boisson avant que la fermentation soit terminée. Le résultat est délicieux et très pétillant. Faut par contre un peu d'expérimentation afin d'éviter des accidents un peu trop explosifs :)

      Supprimer
  4. Une bonne méthode serait peut être de suivre la technique pour la fabrication de bière standard (malt/houblon).
    Pour la bière standard on fait travailler les levures a fond. la vie de la levure est en 2 phases : aérobie (consommation oxygène, c'est la phase de reproduction, la levure se multiple et produit beaucoup de CO2), puis anaérobie (plus d'oxygène, les levures se mettent a consommer le sucre et le transforme en alcool).

    On procède a une première fermentation pendant environ 1 semaine (avec un bulleur sur le seau fermé, attendre que ça se calme : cela indique que les levures on finit leur période de croissance = fabrication de CO2).
    Passer en seconde fermentation (pour la bière malté on change de fut pour éliminé le dépot) pendant 2 semaines : la fermentation continu et la sucre est alors tranformé en alcool : il y a peut d'activité au niveau du bulleur.
    A ce stade les levures ont normalement finit le boulot : transformer les sucres fermenticibles en alcool.

    Ensuite on ajoute 6 à 7g de sucre par litre puis on met en bouteille : cela va permettre au levures encore vivante de reprendre leur activité en bouteille et donc de produire du CO2. Ce CO2 si on lui laisse le temps va créer une pression et pénétrer dans le liquide, ce qui produira de la pétillance et de la mousse à l'ouverture (faut attendre 15 jours minimum).

    Je compte essayer prochainement une bière de gingembre avec ce procédé. C'est plus long et je sais pas si c'est utile des durées pour le gingembre. Avec le malt/houblon (ce sont pas les mêmes sucres) cela permet d'avoir une bière avec un gout bien équilibré et bien plus rond.

    RépondreSupprimer
  5. Pierre Alain, As tu essayé avec ce procédé ? Quel résultat as-tu obtenu ?

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer