5 mars 2010

Sac personnel terminé!

Je viens de terminer mon plus gros projet de vannerie, un sac personnel pour Stéphanie. Il est réalisé qu'avec des matériaux cueillis par moi-même, préparés et roulés en cordage, le tout à l'aide de mes deux mains et de ma cuisse droite! J'ai retiré la fibre d'environ 150 tiges d'ortie des bois, d'asclépiade commune et d'apocyn chanvrin (dogbane) et roulé le tout pour un mininum de 150 pieds de cordage, d'épaisseurs différentes. J'évalue le temps total de réalisation de ce sac à 25 heures, puisque je n'ai pas pris la peine de mesurer le temps pour chacune des étapes, puisqu'à mon avis le temps est tellement relatif, surtout lorsqu'on a du plaisir!

Ortie des bois - Laportea canadensis (photo: homeredwardprice)

Asclépiade commune - Asclepias syriaca

Chanvre amérindien - Apocynum cannabinum (photo: SB Johnny)

J'ai eu la chance d'apprendre et de pratiquer plusieurs savoir-faire en réalisant ce sac:
  • la vannerie à brins cordés serrés (close twining)
  • comment partir un sac (le problème c'est qu'il est plat!)
  • la finition de la bordure
  • le tissage au doigt (finger weaving)
  • préparation des fibres
  • et finalement, l'art du cordage!

Sac personnel en fibres naturelles - 6 pouces X 6 pouces

Gros plan des brins cordés

Détail de la sangle, tissée au doigt

La fabrication de ce sac fut une expérience enrichissante pour moi et j'ai déjà hâte à l'automne prochain pour recommencer et aussi m'améliorer. Je me suis senti très près des plantes en faisant ce sac, c'est un peu comme si je les revalorisais! Après tout, durant des siècles, des gens de différentes nations ont fait les mêmes étapes que moi pour réaliser leurs sacs et paniers (certains le font encore), qui étaient beaucoup plus grands que le mien... et la corde plus fine! C'est dire à quel point ils se consacraient corps et âme dans tout ce qu'ils entreprenaient.

Que la mémoire de nos ancêtres spirituels puisse vivre en nous pour toujours.

Luc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire